Argentine 1 : Santa Fé à Humahuaca

 Argentine : NordOeste aussi haut que le Mont Blanc par la route…

 

 Salta, 1er septembre 

 

 La frontière passée entre Uruguay et Argentine, on sent immédiatement un autre rythme de vie, de conduite…Nous passons d’un pays de 3,5 millions d’habitants à 45 millions, la circulation auto suit donc cette « croissance » et pas vraiment en sécurité tant par la conduite elle-même que par l’état de beaucoup de véhicules…. Quand on parcourt quelques milliers de kilomètres à travers les pays, ce qui permet au quotidien d’en apprécier les régions, les paysages, les habitants, bref de vivre le pays, la 1ere des rencontre que l’on fait reste la circulation, et là nous avons fait un grand bon mais dans quel sens ?…. Y a-t-il un contrôle technique argentin ? Y a-t-il un code de la route argentin ? Y a-t-il un permis de conduire argentin ? Aux dires de certains de nos amis locaux, oui, mais ça peut aussi s’acheter…Quand on voit ce qui roule et dans quel état, il est impossible pour ces « véhicules » d’être passé par la case contrôle technique, et quand on voit comment beaucoup conduisent, ils ont du juste voir la couverture d’un petit livre que nous appelons code de la route….

Un homme averti en valant deux, nous voilà partis pour rejoindre la Bolivie en profitant de cette partie du nord-ouest de l’Argentine qui devrait nous réserver (aussi) quelques bonnes surprises…bien que nous verrons un peu plus loin, nous changerons nos plans de route pour cause d’altitude peu compatible avec un gros rhume….

 

Quant aux routes elles-mêmes, que dire ? ….pas d’entretien, des trous partout, pire dans les villes, avec d’énormes caniveaux en travers et des « lomo de burro » littéralement des dos d’âne bien cassants, bien hauts, bien « carrés », bref à passer presqu’à l’arrêt….situés avant une zone de virages, à l’entrée et à la sortie des villes et villages, dans des endroits improbables en pleine ligne droite, bref des casse-suspension en veux-tu en voilà…..Les routes secondaires ne sont pas revêtues, boue s’il pleut, poussière quand le temps est sec et on en a mangé quelques kilos….beurk…

 

Arrêt à Cordoba, ville de 1,5 millions d’habitants, où les jésuites choisissent de s’arrêter en 1613 pour en faire la capitale de la future province jésuite (inscrite à l’Unesco). C’est là que tout a commencé…

Eglise de la compagnie de jesus cordoba-7067
Porte église de la compagnie de jesus cordoba-7068
Int église de la compagnie de jesus cordoba-7073
Bivouac Parana-1000184
AM ecoute train passage a niveau Los Cobres-7152
Plaque immat argentine 187

 Il est écrit sur le panneau du « passage à niveau » : regardez et écoutez, donc avant de passer, j’écoute…

Eglise de la Compagnie de Jésus (Unesco)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 8 = 16