Côte chilienne et Pisco

Panneaux solaires bord de route
Rue dans village
Plage La Serena

 Lac de panneaux solaires…

La Serena

 Nous avons prévu de retourner en Argentine pour y visiter la vallée de la lune dans le parc Ishigualasto, site classé au patrimoine mondial de l’Unesco, en faisant un halte préalable dans le vallée del Elqui où poussent des vignes pour le (fameux) Pisco en plus de celles « normales » pour le vin (syrah et malbec). Le terrain est si particulier et favorable que les viticulteurs poussent leurs territoires de vignes à flanc de montagne à grands coups de pelleteuses pour aménager le terrain de façon plus optimale. Nous y ferons un bivouac bien sympathique.

CC vignes Vicuna
Vallee Elqui pisco vignes
Vignes et grappes Vicuna
Panneau Pisco Elqui
Vignes pisco sur montagne
Eglise village de Pisco

 Pas que des vignes à Pisco…

Le col qui nous mène du Chili en Argentine, le paso d’Agua Negra, culmine à 4700m et selon nos informations est ouvert…et nous en avons déjà franchi quelques-uns à 4900. Après une centaine de kilomètres dans la vallée et avant d’entreprendre la longue montée nous arrivons au poste de douane chilien et surprise… la route est fermée par des barrières avec un panneau « paso cerrado » … (col fermé) !! 

Pas une seule information auparavant, pas une indication sur les panneaux routiers annonçant les kilomètres restant à faire pour le col. Après renseignement auprès des carabiniers chiliens, c’est encore l’hiver et le col enneigé ne sera pas ouvert avant décembre…Quant au manque d’information, cela ne semble pas les concerner…ni personne que ce soit à l’office du tourisme ou au poste de police local! Ça c’est très très latino…Tout de même étonnant car nous avons déjà passé des cols à 4200, même 4900 un plus au nord du Chili sans neige, mais là effectivement les sommets sont bien blancs. Pas d’autre choix que de revenir à La Serena, 250 km pour rien… 

 

Changement de plan pour descendre au sud, nous irons directement sur Valparaiso, nous repasserons en Argentine plus tard vers Mendoza, capitale du vin argentin notamment avec son Malbec et quelques bodegas comme Rutini La Rural ou Trapiche . En attendant bivouac après une journée de route et ses 400km aux thermes de Socos où nous serons seuls baroudeurs « à planter » notre bivouac (nous sommes encore hors saison) et je profiterai de l’eau en self-service le lendemain matin pour un lavage, sans savon, de Nemo qui en a bien besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × = 12