Escapades en Chine

Nouveau chapitre Globetroterre : Chine (1 / 2 )

Village Ping An & rizieres
DCIM100MEDIA

 Au départ de Shanghai, nous voyagerons dans le sens inverse des aiguilles d’une montre entre autre vers Suzhou, Tongli la petite Venise chinoise, Huangshang ses villages Ming classés et ses montagnes jaunes, Beijing sa cité interdite, ses hutongs et sa grande muraille, Xian ses remparts et sa grande armée en terre cuite, Chengdu, ses pandas et le bouddha de Lechan, Guilin ses rizières en terrasse et ses paysages karstiques, Hong Kong et Macao. Voilà pour le sommaire….

Tibet au sud ouest et Mongolie au nord ouest feront l’objet d’autres chapitres.

 

Un chiffre tout d’abord : le nombre d’habitants qu’il faut avoir en tête tout au long du voyage et qui illustre pourquoi la Chine est dans presque tous les domaines, sociaux, économiques, industriels ou numériques n°1 aujourd’hui : 1,4 milliard d’habitants….c’est 2 fois l’Europe plus les Etats-Unis pour une superficie identique, la Russie étant le plus grand pays du monde en km2 avec d’immenses terres désertiques.

On imagine alors sans peine pourquoi la Chine est citée comme 1er marché mondial toutes catégories…!

 

Shanghai est la plus grande mégapole (du monde) avec 28 millions d’habitants, Beijing la capitale plus au nord (Beijing se traduit par Bei : nord et Jing : capitale) arrivant juste derrière avec ses 22 millions d’habitants. Elles 2 représentent pratiquement la population de la France….

 

Si le parti communiste reste unique (…) et n’a pas d’opposant, il n’en demeure pas moins que la Chine est devenue un pays au fonctionnement ouvert au monde moderne, c’est une économie capitalistique et sa population accède chaque année, et c’est bien normal, au confort et aux loisirs y compris le ski que nous connaissons bien.

Chaque année 2 à 3% de la population y accède c’est à dire … 40 millions de personnes ! (2/3 de la population française par exemple…chaque année)

 

Les problèmes seront, et sont déjà, l’accès aux sites et autres endroits de visite, car si les travaux sont gigantesques dans tout le pays, autoroutes, TGV, aéroports sont doublés, triplés…les chemins, les routes et le ciel ne sont pas extensibles. Nous avons connu des moments « difficiles » le week end du fait de l’affluence locale et nous avons vu ce qui se passe lors des fêtes du nouvel an ou nationale….c’est indescriptible ! Je n’imagine pas dans 10 ans les difficultés.

Cela dit, hors des périodes de pointe et des week-ends nous avons même pu profiter de la grande muraille pendant quelques heures sans aucun touriste, rare, aussi à travers les rizières dans la région de Guilin en prenant les chemins que peu fréquentent (photos ci dessous) , et là c’est un vrai plaisir….mais pour combien de temps encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 9 = 90