Aurores boréales

Laponie finlandaise Aurore ds lune Février, à 300 km au nord du cercle polaire, en Laponie finlandaise loin de la pollution lumineuse et des brumes de la mer pour observer les aurores boréales, c’est ce que nous nous étions fixé comme objectif, en espérant aussi un ciel dégagé au moins la nuit…Nous sommes partis pour une semaine pour mettre toutes les chances de notre côté, trop risqué juste sur 2 ou 3 jours, la suite nous donna raison. Côté photo sachant qu’il faut un temps de pose de quelques secondes, les aurores ne se photographiant que la nuit, il faut un appareil qui propose ce réglage (B), mais aussi un autofocus débrayable, ISO réglables jusqu’à 600 et qui dit quelques secondes de temps de pose dit aussi stabilité,  donc un pied et une télécommande à distance pour ne pas faire bouger l’appareil lors du déclenchement et accessoirement ne pas se geler les doigts….Les aurores sont visibles entre 22h et 1h du matin, et en février tout là haut, fait pas bien chaud : -5°C au mieux, mais nous avons connu -25°C. Evidence, ne pas oublier des vêtements chauds, en 3 couches et thermos de boisson chaude d’autant que pendant les heures d’observation, on ne bouge pas.Traineau chien & soleil a midi Lapland

Nous étions basés à Kakslauttanen, endroit parfait au milieu des forêts. Une aurore boréale apparaît sur terre environ 3 jours après une explosion solaire. Les vents solaires amènent les particules vers la terre qui au contact des champs magnétiques se retrouvent être luminescentes en entourant les pôles. Vitesse de 100km/h à une altitude de 90 km : une aurore boréale ne dure que quelques minutes, mais on peut en observer 3 ou 4 dans la même heure. Spectacle grandiose et fascinant, nous avons passé la plupart de nos nuits dehors, jusqu’à 1 ou 2 heures du matin, sauf 2 jours (nuits) où le ciel n’a pas été sympa, les nuages empêchant alors toute vision.Renne Lapland

Nous avons profité de nos journées pour glisser comme tous les Samis, il ne faut en effet plus penser « rouler » mais « glisser », même les chariots de supermarché ont des patins pour aller du magasin à la voiture….Donc ballades en ski de fond d’un village à un autre, les pistes étant éclairées jusqu’à minuit, ballades en motoneige plus pratique que la voiture pour les raisons évoquées plus haut. Attention, la vitesse est limitée à 60km/h sur le réseau « motoneige » plus développé que le réseau routier, la police elle-même en motoneige étant bien équipée de radars type pistolets et d’alcootests auxquels vous aurez droit même à 10h du matin…Ballades encore soit en traîneau à chiens en empruntant les sentiers forestiers nombreux et soit en traîneau à rennes.Helene & motoneige Lapland

Cela dit quand je parle de journée, contrairement à la période d’été, il ne fait bien jour que vers 10h du matin et nuit vers 15h……..Vivre à ces latitudes est tout de même déroutant et fatiguant pour l’organisme, aux dires même des Samis, car la grande nuit hivernale totale dure 3 mois, le jour total quand le soleil ne se couche plus en été aussi. Séjour hors du commun et les yeux plein d’images…Alain rentre son renneHelene ss kota motoneige