Iles Chiloé, patagonie chilienne

Chiloé : 8 novembre

 

Nous voilà donc débarqués au nord de la grande ile Chiloé où nous trouverons de quoi nous garer entre palmiers et yuccas dans un camping avec vue imprenable sur le Pacifique. Le temps de préparer l’apéro et toc-toc notre ami Vincent a aussi pris le bac pour rejoindre l’ile et est stationné quelques encablures plus loin. Nous nous retrouverons le lendemain mais sous la pluie, nous sommes vraiment arrivés en terre patagonne…toutes les saisons en 1 seule journée…et allons déguster un gratin de crabe dans un restaurant d’Ancud.

Bac et cordillière au fond
oznor
Bivouac Chiloe 2 CC plage avec les Foodailleurs
Dej avec Guillaume Chiloe

 A propos de gastronomie, certain(es) d’entre vous nous avez demandé ce qu’on avait bien pu manger depuis notre départ de la maison : en 2 mots « de tout ». 

Je passerai  le mois passé sur le cargo, où notre chef philippin s’est efforcé de varier les menus y compris en accommodant les restes de la veille de façon originale, voire à nous préparer des plats, dans le limite du stock emmené à bord, si ceux proposés ne convenaient pas. Et un gros gâteau d’anniversaire…

En Uruguay, délicieuse viande grillée, c’est quand même le pays des gauchos, notamment chez Gustavo dans son hacienda, mais aussi des restaurants de qualité offrant viandes et poissons. En général dans tous les pays le midi repas au restaurant et le soir apéro et sa partie de yams puis diner « chez nous », courses faites dans les supermarchés ou épiceries locales. 

 En Argentine, asado bien évidemment mais aussi milanesa de poulet ou de viande, frites ou purée bien souvent maison ou salade (classique laitue, tomates, concombre, oignons). Sur la côte poissons et fruits de mer, en général nous tâchons de faire local. La viande argentine est parfaite, très bon restaurant à El Chalten, toujours juteuse et ce qui s’appelle parillas libres est un assortiment de viandes de bœuf, de porc, de saucisses, de boudins à la grille. Aussi en Patagonie le fameux agneau, fameux dans tous les sens du terme, excellent à El Calafate par exemple.

Au Pérou, le local s’appelle cui, un cochon d’inde grillé ou rôti, on n’a pas goûté…bien que nous ayons déjà dans nos voyages précédents goûté à bien des plats exotiques tels castor au Chili, chauve-souris au Seychelles, les incontournables insectes au Mexique et en Asie et le kangourou en Australie. Les bons restaurants péruviens sont tout de même à des prix élevés pour le pays mais qui restent abordables pour nous (+/- 30€ par personne pour quelques bonnes tables à Iquique ou à Cusco) nous avons mangé malgré tout en moyenne pour 8 à 10€ (voire moins dans des villages reculés, le record étant 4€ boisson comprise pour une salade, poulet grillé et pomme de terre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91 − = 85