Du Cap Nord aux Lofoten : Alta

 Après le « grand nord », en route vers les îles Vesteralen & Lofoten. Nous nous arrêterons de nouveau à Russenes pour la nuit, mais cette fois le ciel est plutôt nuageux, alors pour les aurores boréales…….

Le lendemain, halte à Alta ville 2 fois inscrite au patrimoine mondial de l’humanité (Unesco) pour ses gravures rupestres et pour un des points de l’arc géodésique de Struve.

L’art rupestre d’Alta vieux de 9000 ans est le plus grand connu d’Europe du nord. Ce sont des figures gravées dans le rocher qui dépeignent des situations de la vie des chasseurs-cueilleurs ou expriment des croyances ou des rituels. Plus de 5000 figures y sont répertoriées au bout de ce fjord qui était probablement un point de rencontre entre les gens du littoral, ceux de l’intérieur des terres et le monde des esprits.

 

alta-son-fjord-depuis-struves
teepee-pecheur-en-herbe-alta
alta-gravures-rupestres

Alta et son fjord 

Abri de pêcheur

Gravures rupestres

Temps mitigé entre pluie et éclaircies, nous irons malgré tout grimper au sommet de Lille-Raipas par un sentier bien balisé mais un peu raide en espérant que le temps s’améliore. Après 1h1/2 de grimpette, nous atteignons le sommet où se trouve un des points de l’arc géodésique de Struve, explication : 

au XVII, si il est admis que la terre est ronde, Isaac Newton (la pomme…) affirme qu’elle ne l’est pas tout à fait, et plutôt aplatie aux pôles. L’astronome et géodésiste Friedrich Struve est chargé de le confirmer ou pas. Entre 1816 et 1855 il effectue une série de mesures qui traverse 10 pays, Norvège, Suède, Finlande, Russie, Estonie, Lituanie, Lettonie, Biélorussie, Moldavie, et Ukraine. C’est cette coopération inédite de ces 10 pays à l’époque qui a les poussés de nos jours à faire inscrire 34 des points de l’arc géodésique au patrimoine de l’humanité, de la mer de Norvège à la mer Noire.

Une série de 265 triangles de 20 à 40 km de côté ont servi à cette mesure le long du méridien représentant une longueur de plus de 2800 km, c’est la plus longue série jamais mesurée. La plupart des pays ont employé ces données dans leur cartographie jusqu’à nos jours avec l’arrivée de la technologie des satellites qui les rendent obsolètes aujourd’hui mais toujours exactes.

Ceci étant dit, nous ne pouvions qu’honorer la mémoire de ces scientifiques en allant saluer leur travail eu égard à la quantité d’instruments transportés ( en 1800……) dans des environnements alors totalement sauvages.

 

Et oui, notre terre est plus plate aux pôles, donc pas tout à fait ronde…….

 

panneau-struves-lille-raipas-alta
am-en-haut-de-struve-lille-raipars-alta
hm-en-haut-de-struve-lille-raipars-alta

Nous laisserons notre dédicace pleine d’admiration pour nos ancêtres 

sur le cahier rangé (avec stylo…) dans la boite étanche au sommet

Après cette journée qui se termine finalement sous le soleil, nous reprendrons le lendemain, pleins d’eau, de gas-oil, de bière et de vin faits (ben oui……) la route vers le sud où nous ferons une halte nocturne à Skibotn face au glacier Jiehkkevdrri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 2 =